Quantwave représente le Canada aux finales de She Loves Tech à Pékin

she loves tech

La semaine dernière, la compétition She Loves Tech, cofondée par Lean In China et Tech Rock, eut lieu à l’Université Concordia à Montréal. Le concours, organisé par Reify et la Fondation Jeunesse Entrepreneuriale Asie-Pacifique (FJEAP), vise à ouvrir le marché chinois à des startups dirigés par une femme ou qui ont une incidence directe sur les femmes. Dix jeunes entreprises ont été choisies pour y participer et elles ont eu cinq minutes pour faire leur pitch devant un panel de huit juges, suivies de trois minutes de Q&R.

La startup gagnante participera à un bootcamp de quatre jours et représentera le Canada en finale lors d’une conférence internationale à Pékin le 16 septembre 2017. Jusqu’à cinq cents entrepreneurs et investisseurs participeront à cet événement et ce sera une excellente opportunité pour la startup sélectionnée pour avoir un pied dans la porte du marché chinois et réseauter.

she loves tech

She Loves Tech vise à ouvrir plus de portes aux femmes entrepreneures. Soodeh Farokhi, cofondatrice de C2RO, une plate-forme de robotique cloud, l’exprime en ces mots: « Ayant grandi en Iran, un pays dominé par les hommes, je ne pouvais pas m’imaginer être là, à faire un pitch devant vous. » La compétition souhaite également avoir un impact sur la qualité de vie des femmes et c’est là que SYNG Pharmaceuticals, bien que présentée par son fondateur masculin, Vinay Singh, a joué un rôle. L’entreprise développe un nouveau test de détection de l’endométriose et une thérapie non hormonale pour cette maladie.

Les autres startups choisies pour faire partie de cette aventure étaient Bridgr (Amira Boutouchent), une plate-forme qui aide les entreprises manufacturières à numériser leurs opérations; Homecare Intelligence Canada Inc (Deborah Emerson), qui fournit aux patients le service adapté de soins à domicile; Little Robot Friends (Ann Poochareon), des robots-jouets qui aident les enfants à apprendre à coder; Lokafy (Kiran Samra), une plate-forme qui offre des visites guidées personnalisées à travers le monde pour une expérience de voyage alternative; Me Onsite, une technologie qui permet de reproduire des images filmées en temps réel avec une perspective de neuf caméras; QuantWave Technologies (Luqi Cui), un lab-sur-puce intelligent pour détecter les agents pathogènes dans l’eau potable et les aliments; Retrigo (Tu-Anh Nguyen) un site pour trouver la meilleure retraite de vacances; et The FoodRoom (Amélie Morency), un espace de coworking culinaire pour les entreprises alimentaires, les « WeWork des fabricants de produits alimentaires. »

Au final, Quantwave a remporté la compétition au Canada

La compétition a été suivie d’une inspirante conférence de Joan Vogelesang, une femme de caractère qui a brisé le plafond en verre à plusieurs reprises en occupant des postes exécutifs à IBM, Philips Electronics et Toon Boom, une compagnie de logiciel d’animation qui vend à des studios d’animation et à des éditeurs médiatiques. Elle a été une conférencière invitée à de nombreux événements majeurs à travers le monde, a fait le Top 25 des Femmes en Animation par Animation Magazine et a reçu un prix d’Excellence pour l’ensemble de ses réalisations à promouvoir l’animation indienne à l’échelle internationale, entre autres choses.

« Je suis fermement convaincue que quiconque peut venir au Canada et bien faire, déclare d’emblée Vogelesang. Je pense que c’est le meilleur pays et c’est aussi un pays juste, particulièrement juste pour les femmes. »

Elle a parlé de son expérience en tant qu’immigrante de Trinidad et de la façon dont ses choix l’ont menée à être une femme d’affaires et une chef de file en technologie – elle est Présidente et Chef de la direction de Toon Boom. « La technologie est critique pour l’apprentissage des jeunes aujourd’hui, dit Vogelesang. L’une des choses que nous apprenons très rapidement à propos du système scolaire, c’est qu’il est trop loin derrière et qu’il ne forme vraiment personne pour la main-d’œuvre […] La plupart de vos atouts, si vous êtes dans le secteur des logiciels, se situent dans le cerveau des gens et vous devez retenir cette expertise. »

«Rêvez, risquez, parce que vous n’arriverez à rien sans prendre de risques, et profitez du voyage,» conclut Vogelesang.