Le lancement de la saison du Printemps Numérique de Montréal célèbre le croisement entre la mode et de la technologie

fashion tech

Le lancement de la saison du Printemps numérique, une plateforme qui promouvoit la créativité numérique et permet la collaboration entre les artistes, l’industrie et le monde scientifique, prit la forme d’un 5@9 au Musée McCord sous le thème Montréal Fashion Tech.

« On est heureux de cette collaboration [avec le Musée McCord] », exprime Mehdi Benboubakeur, responsable du Printemps numérique. Pendant l’évènement, le public pouvait en prime se promener aux étages supérieurs afin d’admirer Mode Expo 67, une exposition qui recense les tendances à Montréal du temps de ces fébriles années, et Porter son identité – La collection Premiers peuples, un portrait de la mode autochtone.

Le parcours d’un participant à la soirée pouvoir subir plusieurs variantes puisque de nombreux kiosques et ateliers étaient de la partie afin de présenter les derniers cris des designers en mode intelligente.

digital spring

« On veut célébrer la créativité numérique », souligne Abeille Gélinas, DJ, animatrice et porte-parole de la saison 2017.

Tout d’abord, à l’entrée du musée, on distribuait des bracelets intelligents klik par PixMob au public afin que celui-ci puisse manifester son intérêt en ‘likant’ ses ateliers préférés et en se prêtant au jeu du réseautage virtuel en échangeant des cartes d’affaires par le biais de la plateforme.

En entrant dans la salle principale, on remarquait tout de suite le mappage infographique, c’est-à-dire la création lumineuse de MAPP MTL qui éclairait une robe élaborée par des étudiants du Cégep Marie-Victorin.

digital spring

Un peu plus loin, il y avait une poignée de chaussures de haute couture de la designer Anastasia Radevich, modélisées 3D et faites à la main.

La mode a aussi pris un tournant interactif avec le cabine d’essayage intelligente de Stefanka qui scannait le corps afin de révéler les mensurations exactes à un client.

Enfin, du côté de la technologie portable, Imagine 360° a introduit un atelier de création mode en réalité virtuelle où l’inspiration nous poussait à peindre sur un mannequin 3D et SubPac a proposé une expérience musicale immersive grâce à leur veste qui transmet les ondes sonores à travers le corps au rythme de notre chanson préférée.

« On voulait tout simplement démocratiser la culture du numérique », conclut Abeille Gélinas.